mardi 7 décembre 2010

LA FLUTE ENCHANTEE (6)


Les notes du bonheur échappées de la flûte magique se répandent alentour. Des bois sortent des animaux ; tous les animaux, attirés par la musique font cercle autour de Tamino. Plus de lutte, plus de cruauté, le lièvre est assis près du renard, la biche ne craint plus le loup, le sanglier ferme les yeux, les oiseaux se taisent, seul un pipeau répond… c’est Papageno. Il est encore invisible ; peut-être sait-il où est Pamina ? Le jeune homme court à sa rencontre, mais à peine est-il sorti qu’entre Papgeno suivi de …. Pamina !
Et juste derrière eux accourt Monostatos accompagné de ses esclaves ; Pamina et l’oiseleur tentent de fuir mais en vain. Ils sont rattrapés, enchaînés… Monostatos et ses esclaves les entraînent….
Alors Papageno se souvient de son carillon magique; il en joue et Monostatos et ses esclaves, envoûtés se mettent à danser, oubliant leurs prisonniers. Et de cabrioles en entrechats, ils se fondent dans la nuit.
Un grand silence plane sur les lieux...

Soudain l’on entend des clameurs, des vivats… Papageno inquiet tend l’oreille, il pâlit en entendant le nom de Sarastro. Car oui , c’est bien l’inquiétant magicien qu’une foule acclame.
Puis s’avance un cortège ; en tête un homme grand, majestueux, aux longs cheveux et à la barbe blanche. Son visage, loin d’être sinistre, cruel est au contraire empreint de bonté, lumineux.
Papageno tremble de tous ses membres : que faire ? que dire ?
« Mais la vérité répond Pamina qu’avons-nous fait de mal ?
Elle s’agenouille devant Sarastro et lui explique que loin de vouloir fuir, elle essayait seulement d’échapper au désir de Monostatos.
Sarastro le sait ; il sait aussi qu’elle est promise à un autre, mais quand Pamina lui demande de la libérer et de la laisser retourner chez sa mère, Sarastro refuse. La reine est en son pouvoir et si Pamina la revoit, il lui en coûtera son amour….
Mais voici que revient Monostatos ; il tient enchaîné Tamino.
Les deux jeunes gens qui se voient pour la première fois, tombent dans les bras l’un de l’autre.
Monostatos, fou de rage et de jalousie tente de les séparer.

1 commentaire:

manouche a dit…

Pourquoi la paix est elle toujours de courte durée?

Rimes à rien...

Que deviendra Arsinoë la Belle quand le sort l'enverra loin de son élément? Son avenir sera celui de la lentille qui se veut papillon...