lundi 8 novembre 2010

Villa Lobos - Bachiana nº 5 - Amel Brahim

1 commentaire:

anne des ocreries a dit…

Merci, Pomme ; cette musique me remuera toujours jusqu'au tréfonds.

Avec des si- Si les girafes avaient des ailes Et les éléphants des violons, On ferait danser les gazelles. Si par hasard dans ...