mercredi 28 avril 2010

Si le peuple des Gnomes, des Ondines, ses Sylphes, et des Esprits du Feu ne nous est plus aussi perceptible que le règne animal on le règne végétal, cela résulte seulement de la métamorphose que l'homme a subie au cours de son évolution.

Rudolph STEINER



1 commentaire:

manouche a dit…

quelques fois pourtant...

Amis conteuses et conteurs, vous allez sans doute me dire que j'enfonce une porte ouverte, mais bon, pour moi c'était nouveau. J...